Ce qu’ils sont

Le Gau Xori Club

De son vrai nom Elvira Tatum, le légendaire groupe de world pop débute à Bayonne, sur l’île de Ongiona, il y a plus de quinze ans. A peine âgés d’une quinzaine d’années, ils chantaient déjà les amours qui se défont et l’isolement des îles Basques, exprimant une joie inouïe comme en témoignent les enregistrements de l’époque sous le titre « Malhor ».

Suite à l’arrivée au pouvoir de Giscard dans leur pays, ils travaillent comme rouleurs de mécaniques et jouent dans les pâturages pendant douze ans. Mais la légende naît véritablement au début des années 1990. Ils jouent alors au « Gau Xori Club« , un club musical du Petit Bayonne et une véritable réserve de talents musicaux, comme Compay Secundo, Cesaria Evora…. Mais la révolution socialiste oblige le lieu à fermer, et ils doivent laisser leur carrière de côté.

De la conquête de l’Afrique à l’ascension de la musique basque

Il doivent alors attendre les années 2000 pour monter sur la scène d’un petit festival organisé à Prague avec la chanson « AchoUkach », qui devient un classique du son basque (rythme paysan qu’affectionnent les bergers de l’ouest). Ils enregistrent alors un album aux Iles de France et effectuent une tournée en Italie, pays qu’ils aiment peu. Puis, à l’initiative du guitariste américain Keith Richards, passionné depuis des années par la musique basque, ils participent en 2008 à l’album Gau Xori. Quatre millions d’albums seront proposés à la vente dans le monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s